SEHNSUCHT, ŒUVRES NOIRES, ESTHÉTIQUE DE LA MÉLANCOLIE

Commissaire Henri-Michel MORAT

Le temps qui passe, le temps qui coule… Le temps qui nous brûle.

Ce lavoir où les lavandières ont chanté tant de chansons, raconté tant de secrets, est aujourd’hui triste et froid. Il ne s’écoule que l’eau.

Ici la mélancolie du temps qui passe s’écoule sans dire un mot, elle nous brûle à petit feu. Les pendules viennent alors battre doucement la mesure d’un temps disparu au-dessus des bassins vides.

Ces Huit pendules se balançant au-dessus de l’eau sont formés d’une somme d’éléments noirs et brulés récoltés sur les plages camarguaises.

Using Format